Le bon gros géant : le film qui touche tant de monde

film-le-bon-gros-geant

Dans le pays des géants, Le Bon Gros Géant est le plus petit des géants face aux autres espèces du même genre que lui. En dehors de sa taille, il est très docile et n’a pas de mauvais fond, pas une once de méchanceté contrairement à l’Avaleur de chair fraîche et du Buveur de sang, des géants immenses et faisant peur aux autres.  En plus de cela, Le BGG n’a complètement rien à voir avec les autres géants étant donné son odorat et ses oreilles sensibles et sa préférence gastronomique : il n’aime pas manger les humains.

bon-gros-geant

Le chamboulement

L’arrivée d’une petite fille de 10 ans chamboule tout le pays des géants. Pris d’affection envers Sophie, la petite fille londonienne qu’il a enlevé, BGG l’emmène voir sa grotte. Tout d’abord, la petite prend peur face au physique de  cette créature étant donné qu’elle n’en avait jamais aperçu auparavant. Mais peu à peu Sophie découvre que BGG est tendre et non violent. Elle lui pose donc des multitudes de questions concernant cette espèce si étrange et effrayante. Voulant répondre à ces questions, Le Bon Gros Géant emmène la petite fille aux pays des rêves, prend ces rêves et lui envoie.

Leur affection grandissant de plus en plus a mis la puce aux oreilles des autres géants et c’est là que les difficultés commencent. Ils décident alors à eux deux de venir à Londres afin d’expliquer à la Reine le fait que les géants sont nuisibles et dangereux pour l’humanité. Le seul hic c’est que la souveraine et sa domestique n’ont jamais pris connaissance de l’existence des géants. Il fallait donc les convaincre. Heureusement, BGG et Sophie y sont arrivés et avec l’aide de la Reine, de sa domestique, ils mettent tout en œuvre pour mettre les géants effrayants totalement hors d’état de nuire.

Ce film fantastique réalisé par Steven Spielberg tiré du texte de Roald Dahl, est un film étonnant provoquant plusieurs réactions différentes et contradictoires tantôt au niveau de la presse mais également au niveau du public. L’une partie de la presse acclame que ce long-métrage n’est pas à la hauteur de la sensation ressenti dans le livre de Dahl et que l’histoire est très restreinte : le livre est mieux ! L’autre partie quant à elle estime que ce film est idéal pour les enfants de bas âge et que le réalisateur a su garder son âme d’enfant. Du côté du public, le physique des personnages sont repoussant tout au début du film mais au fil du temps où il progresse, les personnes s’y attachent à cause de la gentillesse du géant, le regard et l’expression de Sophie.

le-bon-gros-geant

Un succès de Spielberg typique

Provoquant de l’émotion forte pour certains,  le film est salué par de nombreux fans qui stipulent être revenu dans leur enfance et regrettant que ce film n’y soit pas apparu durant cette époque. Ceux qui sont resté de marbre estiment qu’il y a eu trop d’effets spéciaux gâchant la magie du film avec les personnages laids. Ces critiques ont peut-être fusée car les personnes n’ont pas été touchées par l’histoire ou par simple dégout de ce genre de film. Chacun sa personnalité et ses préférences. En tout cas, Le Bon Gros mangeur a ravi plus d’un et avec la version 3D que les gens adorent, le succès du film de Spielberg est de taille. Après une bonne journée de pêche je vous conseil ce film qui va vous détendre pour allé se coucher plein de rêves en tête.