DOOM

Salut à tous ! Aujourd’hui le Robin des bois des jeux vidéo va vous parler d’un classique du jeu vidéo : Doom (4). Si vous ne connaissez pas, sachez qu’ici on ne juge personne, mais qu’il faut tout de même songer à réparer cette ignorance rapidement, et pour ce faire, le Robin des bois est là, il vous a concocté un petit article récapitulatif.

Vous vous demandez surement pourquoi j’ai écrit Doom (4) entre parenthèses. L’explication est assez simple : Doom devait initialement porter le nom de Doom 4 mais ses concepteurs ont finalement opté pour l’économie de chiffres et simplement l’appeler Doom. Il est tout de même judicieux de rappeler que Doom a eu une version antérieure datant de 1993 ! Véritable pape du FPS, cette version là a rencontré beaucoup de succès. Les deux jeux font partie d’une longue série de jeu portant le même nom. Il y a de quoi perdre un peu la tête non ? Pour cet article, consacré à Doom 4, je parlerai ainsi de Doom (4).

Doom (4) donc, c’est longtemps fait attendre. Et pour cause : le projet est né 8 ans plus tôt, le 7 Mai 2008 pour sortir finalement le 13 Mai 2016 sur nos écrans. Le jeu est disponible sur ordinateur sur PC et sur console sur la Playstation 4 et XBox One. Le contexte historique, bien que différent du premier opus reprend la même intrigue : vous incarnez un marine US mais dans l’espace et plus précisément sur Mars. Mais avant de nous attarder sur le contexte, consacrons quelques paroles sur ceux qui sont à l’origine du projet : Doom a été développé par la société de développement de jeux vidéo texane id Software par Hugo Martin et Marty Stratton pour être enfin édité par Bethesda Softworks, société américaine, a l’origine de cette série de jeux.

Doom (4) est jouable à la fois en mode multi joueur comme en mode solo. Personnellement, j’apprécie autant l’un que l’autre. En mode solo, vous menez une campagne de 13 niveaux différents. Mettez un accent aux objets à récolter pour garnir votre arsenal de guerre, ils seront très précieux lors de votre duel final : l’affrontement du Big Boss à la fin de chaque niveau. Enfin, le mode multi joueur peut vous permettre, selon votre niveau, de vous faire aider par des joueurs mieux classés et inversement.

Même si Doom (4) possède un certain scénario, très peu de joueurs s’attardent finalement sur l’intrigue car l’objectif dans Doom (4) c’est de littéralement tout défoncer ! Au programme : créatures diverses, forces du mal et esprits malveillants, corps à moitié en décomposition, Doom (4) promet beaucoup de gore au fil de l’aventure. Chose assez appréciable mais dont le Robin des Jeux ne se doutait guère, Doom (4) vous offre la possibilité de choisir de très nombreuses armes. Au début, je pensais que c’était d’ailleurs un gros avantage mais mon avis a légèrement évolué. Car si Doom (4) est un jeu d’action gore dans lequel vous vous faites concrètement plaisir à tout liquider les personnages que vous devez exterminer sont eux aussi très nombreux et très variés. De fait, chaque arme doit être adapté à la créature que vous devez abattre car chacune possède ses propres caractéristiques. Vous devez donc les tuer en conséquences.

Bonne partie avec le Robin des Jeux !