enfer-bruler

Tous les chrétiens croient que l’enfer est l’endroit destiné aux pécheurs, à ceux qui ne respectent pas les paroles divines. Les âmes des bons chrétiens vont au ciel après leur mort physique. Par contre, ceux des pécheurs vont subir le feu de l’enfer. S’agit-il d’un feu réel ou d’un feu symbolique ?

Description de l’enfer selon la Bible

Plusieurs versets de la Bible parlent de l’Enfer comme un endroit où le feu ne s’éteint pas. C’est Gehenna, une allusion au dépotoir dans la vallée de Hen où le feu brûlait constamment. Les pensées chrétiennes montrent un Dieu prêt à brûler des gens, à les rôtir en enfer. C’est l’endroit où les gens brûlent sans se consumer et vont subir une torture éternelle. D’après David C. Pack, ce concept est destiné a effrayé des millions de personnes. En effet, si les méchants sont condamnés à aller en enfer, où est-il et y existe-t-il vraiment du feu ? Un proche d’une victime d’un tueur en série exécuté a exprimé lors d’une interview que le tueur brûlait maintenant en enfer. La question est de savoir s’il s’agit ici d’une affirmation symbolique ou d’une croyance populaire. L’Encyclopédia Americana dit que l’enfer est l’habitation des esprits méchants, endroit infernal où les âmes perdues se retrouvent après la mort. La mort physique entraîne la séparation de l’âme du corps selon la croyance chrétienne. Les chrétiens croient également en l’immortalité de l’âme.

bruler-enfer

Des interprétations équivoques sur le ciel et l’enfer

Le ciel et l’enfer représentent le Bien et le Mal. Selon les enseignements chrétiens, les bons sujets vont au ciel, tandis que les mauvais sujets iront en enfer après leur mort. L’histoire de Lazare et du riche est celle d’un homme dans une extrême pauvreté et misérable tandis que l’autre est très riche. A leur mort respective, les gens qui lisent cette parabole pensent que le premier fut immédiatement porté dans le sein d’Abraham, c’est-à-dire au ciel. Le mauvais riche était une âme perdue qui est partie dans un lieu de tourment et de punition, immédiatement en enfer. Or, dans l’Evangile du Nouveau Testament, Jésus-Christ parla aussi du Royaume de Dieu qui sera établi ici-bas. Cette parabole raconte le grand abîme entre Abraham et Lazare et le lieu où se trouve le riche. Les gens pensent que cet abîme représente la grande distance physique qui sépare le ciel et l’enfer.

Ceux qui croient à l’immortalité de l’âme croient aussi à la résurrection des morts. Abraham et Lazare seront ressuscités dans le Royaume de Dieu, lors du second avènement du Christ. Les Ecritures ne parlent pas que Lazare était ressuscité « de la vie », mais « de la mort ». Jésus-Christ parla du salut et de la résurrection à la vie éternelle à l’image de Dieu. Or, la Bible parle que les humbles chrétiens « hériteront la terre », une véritable récompense de ceux qui sont sauvés, et non le ciel. Elle dit que Lazare fut porté dans le « sein d’Abraham » sans indiquer le moment où cela s’est produit. Il faut donc lire la Bible sans faire des suppositions ni d’interprétations larges.